• Linda Sauvé

Tout est calme, tout est beau, vraiment?


J’avais l’habitude d’écrire une rétrospective des blogs de l'année en décembre. Vous pouvez voir ce que vous avez peut-être manqué dans les blogs de l’année dernière ici. Mais, à bien y penser, cette année est différente. Cette année, vous et moi avons besoin de quelque chose de plus puissant, c'est-à-dire du calme.


Si vous regardez vos résolutions pour 2020, vous avez peut-être essayé la méditation ou le yoga. En cette saison de cadeaux, pourquoi ne pas nous offrir le meilleur de tous: la pratique de la sérénité.


Lorsque nous pratiquons des moments de pleine conscience ou comme je l'appelle « m’attraper », nous apprenons à arrêter de nourrir le petit singe dans notre cerveau, celui qui peut déclencher le stress. Je me soucie constamment de ce que je ressens en me posant des questions clés. Mes clients me connaissent comme la reine des questions pour dénicher des croyances ou des schémas de pensées que leur subconscient préfèrerait garder secrets. Pour nous aider à apporter des changements durables, il est toujours préférable de ne pas juger les réponses qu’elles suscitent. La plus simple des questions est celle-ci : comment vais-je en ce moment? Vérifiez avec vous-même les sentiments que vous ressentez et où vous portez votre attention.


Mais, Linda, je suis occupée. Oui. Je sais. Vous pourriez prendre cette pause avec vous-même lorsque vous faites la queue pour payer (ce qui se produira sûrement cette semaine) ou pendant que vous faites la vaisselle ou encore sur le chemin du retour à la maison?


Il existe trois domaines qui vous aideront à rester centré sur le bien-être.


1. Vos pensées dirigent le spectacle de votre vie.

La première démarche consciente devrait être de reconnaître calmement ce qui est présent dans votre esprit. Par exemple, en portant attention où vous mettez votre focus, vous serai en contrôle de votre cerveau au lieu de créer des scénarios catastrophes.


2. Votre corps suivra toujours votre esprit.

Vous avez une mauvaise pensée et inévitablement votre corps produira les produits chimiques du stress pour vous rencontrer là où vous êtes mentalement. En d'autres termes, vous ressentez physiquement vos pensées. Réagissez-vous à votre impatience en crispant vos épaules ou votre mâchoire? L'anxiété provoque-t-elle une sensation d'oppression dans votre poitrine? Être conscient de nos réactions physiques peut détourner notre attention du stress qui les cause.


3. Votre environnement vous affecte que vous le vouliez ou non.

Oui. Imaginez des brioches à la cannelle fraîchement sorties du four. Prenez une grande inspiration en imaginant leur odeur. C'est apaisant, n'est-ce pas? Alors, faisons une autre expérience dès maintenant. Identifiez les sons, les odeurs, les couleurs ou même l'atmosphère de l'espace dans lequel vous vous trouvez (est-ce tendu ou décontracté). La clé est de simplement remarquer, pas de juger. Là, vous venez de vivre le moment présent.


S’attraper dans vos pensées quotidiennement peut faire d’une journée ordinaire une aventure. Parce que le but derrière ces trois domaines de la vie (intérieur, extérieur et corporel) est d’accepter ce qui est au lieu de se laisser prendre par vos perceptions de ce qui se passe ou de ce qui pourrait arriver dans un proche avenir.


À retenir: résister à ce qui est, aussi frustrant soit-il, ne fait qu'augmenter votre stress et votre souffrance. Et nous en avons souper de ces deux cow-boys cette année. La souffrance est facultative. Choisissez judicieusement vos pensées.


Mon vœu pour vous en cette fin d’année est simple, mais puissant. Créez des souvenirs mémorables.


A l’année prochaine!

Linda ( gros câlin)

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le précieux moment présent

Cette vidéo a été tournée alors que la pandémie n'était qu'à sa première semaine en mars dernier. Toutefois, son message reste d'actualité. Bon moment présent.

207-220 Kenyon Ouest

Alexandria, Ontario, Canada 

K0C 1A0

© 2016-2020 Linda Sauvé   Tous droits réservés